Comment capter le CO2 atmosphérique…et plus avec des micro algues !

Un cortège naturel de micro algues est une véritable valeur ajoutée dans la production de nourriture pour l’aquaculture entre autres…

Interview de Cyrille PRZYBYLA
responsable du projet ProtOil
sur les micro algues marines

IFREMER DE PALAVAS

réacteur de multiplication des microalgues

Réacteur de multiplication des micro algues: les rations d’aliments pour poissons d’aquaculture. Copyright T. GEOFFROY (Ifremer)

En quoi consistent vos travaux de recherche sur la production de micro algues en milieu ouvert ?

Les techniques de culture de certaines espèces de micro algues marines sont relativement bien maîtrisées. Ces algues sont utilisées pour la production de zooplanctons tels que les rotifères ou l’artémia qui constituent la nourriture de base des larves de poissons d’aquaculture. Ces cultures contrôlées en milieu confiné concernent toujours une souche unique de micro algue choisie pour ses qualités nutritives ou ses composés d’intérêt. Ces techniques proposent un environnement optimal pour la croissance de ce végétal marin.
Les espèces de micro algues cultivées en plein air sont peu nombreuses et sont produites dans un environnement aquatique extrême. C’est le cas de la Dunaniella salina qui peut être cultivée dans une eau de mer ayant une concentration en sel 10 fois plus forte que la mer (marais salants) ou la spiruline dans une eau douce alcaline.
Au laboratoire Biologie des Organismes Marins Exploitée (BOME) de L’IFREMER Palavas, nous tentons de développer une autre philosophie. L’idée est d’étudier un système de production de micro algues marines dans des conditions environnementales naturelles dans lequel ce n’est pas une mais plusieurs familles de micro algues qui s’installent naturellement pour coloniser la colonne d’eau.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *