Comment capter le CO2 atmosphérique…et plus avec des micro algues !

Quelles sont les perspectives de production mondiale pour ce système?

Les micros algues marines sont présentes partout dans le monde sous des formes et des tailles diverses et géographiquement localisées dans des environnements très différents. Au début du XXe siècle le biologiste René Quinton a décrit la loi de la constance originelle (Quinton, 1912), qui établit que la vie sur terre est issue d’un développement unicellulaire baigné dans un environnement marin précis. La micro algue marine s’est adaptée à la surface du globe et appartient à ces fossiles vivants à l’origine de la forme de vie moderne.
Ainsi, en théorie toutes les régions du monde peuvent être concernées par le système que nous avons décrit.

Toutefois, l’algue étant un organisme photosynthétique, les parties du monde qui auront le plus de potentiel de croissance de la biomasse algale seront les pays ayant un ensoleillement maximum et une eau chaude. Si l’on recherche ces pays sur le globe terrestre, ils sont situés sur la ligne de l’équateur, plus proche du rayonnement solaire et avec une température d’eau de mer plus élevée que la moyenne terrestre. Or, ces pays sont souvent en situation économique difficile. La production d’algues marines constituerait une ressource (alimentaire, énergétique) et pourrait être facilement applicable dans ces pays car ils possèdent à la fois des surfaces disponibles et sont situés en bordure de mer.

En conclusion

Au-delà de l’inégalité du partage des richesses mondiales, l’augmentation de la population mondiale induit à la fois l’accroissement de ses rejets et la nécessité de trouver de nouvelles sources d’énergie et de protéines. Le système de production de micro algues marines à partir de rejets gazeux et liquides pourrait contribuer à proposer des réponses à ces trois contraintes. C’est une solution parmi d’autres pour relever les défis du futur, et il appartient à la société humaine de ne négliger aucune piste.

 

BIBLIOGRAPHIE :

Mladineo, I., Bocina, I., Przybyla, C., Fievet, J., Blancheton, J.P., 2010. Fish growth and health aspects of sea bass (Dicentrarchus labrax) reared in standard vs. high rate algal pond recirculation systems. Aquat. Living Resour. 23, 217-224.
Quinton, R., 1912. L’eau de mer, milieu organique. Masson et Cie. Editeurs, Paris.

 

Accueil

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *